actu brassicole

Logo Facebook logo twitter Logo RSS logo lettre
 Guide-Bière.fr > Actu > Le Front Hexagonal de Libiération est lancé !  

l'agenda : juin

Brass'heure à Cerfontaine

(site)
Fête de la bière en Belgique, étonnament avec beaucoup de bières normandes et bretonnes.

Minifestival bières artisanales à Cornier


Organisé par la brasserie corrézienne et l'asso le battement d'aile

Mondial de la Bière - Amérique du Nord

(site)
Bienvenue au Québec, à l'original du Mondial de la Bière

Salon de la bière à Vendegies (59)

Fête de la bière de st Léon


A la rencontre des brasseurs de Gironde
Dernier week-end de juin :

Week-end Beer Passion d'Anvers

(site)
Voir l'agenda complet

l'actualité :

Accès : Tout | évènements | Actu brassicole | actu éco | actu site | divers

04/03/2011 à 12:11:26 par Pierre
catégorie : actu brassicole

Le Front Hexagonal de Libiération est lancé !

Le Front Hexagonal de Libiération est lancé !Aujourd'hui est lancé le FHL, association de brasseurs et sympathisants visant à inciter la micro-brasserie française à donner son meilleur, notamment en arrêtant d'avoir peur de l'amertume. Cette association se propose d'apposer des macarons certificateurs sur les bouteilles de plus de 40, 50 ou 60 IBU (unité d'amertume) des brasseurs qui le souhaitent et qui en font la demande.

Puisque c'est une démarche à laquelle nous sommes particulièrement sensibles, nous vous donnons, en intégralité, leur manifeste :

Premier fait réjouissant : la micro-brasserie française est en pleine effervescence.

Deuxième fait réjouissant : le secteur connaît une croissance appréciable et régulière.

Troisième fait réjouissant : les nouvelles brasseries poussent comme des champignons aux quatre coins de l'Hexagone.

Quatrième fait réjouissant : cela doit faire pas loin d'un siècle qu'il n'y a pas eu autant de producteurs de bière en France, dans un foisonnement de spécialités et d'appellations plus ou moins locales.

Alors, tout va bien ? Pas si vite!

L'autosatisfaction et la complaisance nous guettent, et par là, la sclérose, l'immobilisme, et de gros retards dans la perception des changements rapides qui traversent le paysage brassicole hexagonal, européen et mondial.

A l’extérieur des cercles brassicoles, le regain d’intérêt pour la bière actuel est trop souvent vu comme un effet de mode, une vague sur laquelle qui convient de surfer par opportunisme, qui retombera fatalement.

Si la micro-brasserie française est léthargique, à se contempler le nombril pendant que l’industrie occupe le terrain, nous allons manquer plus d'un train et le payer cher.

Nous lançons donc un appel à la LIBIÈRATION hexagonale!

Libièration de notre autosatisfaction collective: certes, nous avons fait énormément de chemin, mais il en reste plus encore à faire!

Libièration de ce nombrilisme qui nous empêche d’observer ce qui se passe par-delà nos frontières! Observons le paysage brassicole d’ailleurs, de l’Ecosse à la Tchéquie, de l’Italie au Danemark, et au-delà des océans. Déterminons ce que nous pouvons en tirer pour alimenter notre propre progression : méthodes de production, styles de bière, variétés de malts et de houblons, souches de levure, etc. Et osons nous approprier cette richesse!

Libièration des discriminations: peu importe le sexe, la couleur ou l’origine du brasseur, tant que ses produits et son éthique de travail tiennent la route!

Libièration des préjugés sur ce qu’aiment les hommes, les femmes, les jeunes, les vieux ou les ménagères de moins de 50 ans qui boivent de la bière. Chacune et chacun doit pouvoir choisir sa préférence sans se la faire dicter par un commercial encravaté qui n’a jamais touché une cuve de brassage!

Libièration des écrans de fumée. Les bières "locales" produites "à façon" à l'autre bout du pays ou à l'étranger, minent notre crédibilité collective. Une bière artisanale doit faire preuve de transparence sur sa provenance réelle et ses ingrédients pour être prise au sérieux. Laissons la langue de bois aux multinationales!

Libièration du culte du secret. De cet individualisme au bord de la paranoïa qui sape l'esprit de solidarité indispensable à imposer durablement la bière artisanale en France. Brasser de temps à autre avec des consœurs ou confrères est une chose simple à organiser. C'est un plaisir et une occasion de progresser, de sortir de sa zone de confort, en se frottant à un autre matériel et à d'autres méthodes!

Libièration des fiertés mal placées. Aucune brasserie n'est à l'abri d'accidents, de ratages, de contaminations bactériennes, mais mettre sur le marché un produit manifestement défectueux, la bouche en cœur, est dommageable pour nous tous. Savoir reconnaître les problèmes de sa propre production et demander de l'aide est une démarche à encourager!

Libièration du carcan des blonde-blanche-ambrée d’inspiration belge quasi-obligatoires – par manque d’inspiration: plus de diversité permettra à plus de clientes et de clients de trouver leur compte!

Libièration des aromatisations tirées par les cheveux et à la main lourde : quand notre bière s’excuse d’en être et que malt houblons et levures sont écrasés par autre chose, elle perd toute crédibilité!

Libièration de la domination du sucré: une bière de caractère peut plaire à un grand nombre de personnes sans pour autant virer au sirop!

Libièration de la peur du houblon et de l’amertume: se confiner sagement à 20 unités d’amertume n’est qu'une projection trouillarde de ses propres peurs sur ses clients. C'est se priver sans raison d'une palette aromatique et d'une diversité supplémentaires. Une bière équilibrée sans mégoter sur les houblons aromatiques trouvera sans problème son public même à 60 unités d’amertume!

LIBIÈRATION !

Notre première initiative porte sur l'amertume. Certaines de nos bières affichent déjà plus de 60 unités d’amertume et nos étiquettes vont vous le dire, des fois que vous ne vous sentiez pas de taille…

Libièrez-vous! Suivez-nous! Rejoignez-nous!

Front Hexagonal de Libièration - FHL
St-Nicolas-de-Port, le 4 mars 2011

Toutes les nouvelles du front ici.

d'la pub