Blog

Logo Facebook logo twitter Logo RSS logo lettre
 Guide-Bière.fr > Blog > Le concours de biérologie  

Le concours de biérologie

et autres outils de main-mise brassicole

Nicolas, Pierre & Benj - 21/04/2016


 

A notre grand étonnement, Heineken a convié Guide Bière à assister à une demi-finale de leur concours de biérologie.

Concours de biérologie

Hervé Marziou

Quand on a reçu l'invitation d'Heineken à venir à une dégustation animée par Hervé Marziou, dans le cadre du concours de biérologie, on a d'abord cru à une blague. On s'est dit que la boîte de com' qui nous avait invité n'avait jamais lu Guide-Biere (bon, là-dessus, on n'avait pas tort).

Mais en fait non, c'était une vraie invitation.

On est curieux, mais on a hésité.

Mais bon, la bouffe était gratuite aussi. Pis on avait envie de rigoler.

L'accueil a été très provoquant de leur part, puisqu'on nous a proposé, à 11h30 du matin, de boire une Heineken. On a vu venir le piège, on a refusé.

Autant vous dire : ils étaient contents qu'on soit là, sur la dizaine de personnes attendues, nous étions quatre. Un journaliste de Radio Accord (bien au taquet), nous et un homme inconnu.

Hervé Marziou a fait sa carrière dans les rangs d'Heineken en tant que spécialiste de la dégustation notamment pour animer ce genre d'évènements. Aujourd'hui "biérologue" indépendant, il met souvent la bière artisanale en avant même s'il continue de faire des missions pour son ancien employeur. Et là, il a joué le jeu, et après quelques présentations, a commencé à servir des Heineken dans des verres de dégustation (si, c'est vrai, promis). Et nous a confié, que si on était fort en dégustation, ou pouvait y sentir du pamplemousse.

Nous on se sentait bien cons, et on était super frustrés, de pas pouvoir nous marrer.

Je vous passe les plus grandes étapes, mais concrètement ce jour-là, Hervé Marziou, même s'il est certainement très compétent sur la dégustation, a joué au bon petit soldat de la grande industrie.
Nous, promis on a été sages, on s'est pliés au jeu de boire de la Fischer ambrée, de l'Edelweiss à la pêche blanche, et autres produits gourmets, en faisant semblant d'écouter le discours prémâché. On voulait vraiment assister jusqu'au bout à cette mascarade (où précisons, nos hôtes ont été bien gentils et souriants). Le tout en tentant des accords gourmands avec des fromages fins, des foie gras, des poissons fumés, des jambons secs et autres gourmandises qui valaient le coup, elles.

Évidemment, on s'y attendait, cette dégustation était un gros coup de com', rendue un peu ridicule par le nombre de présents, et par l'insistance des salariés de la boite de com' pour que Hervé Marziou aborde les thématiques qu'on lui avait demandé de préparer (alors que nous, on tentait de lui poser des questions intéressantes, et ça c'est con). On aura eu quelques échanges sympas avec lui cela dit. Même si on aura appris qu'une Fischer ambrée, c'est très revigorant parce que riche en oligo-éléments et autre bizarreries type rebouteux.

Bref, on va pas se mentir, ils ont tenté de nous bourrer le mou.

Le concours de biérologie

Puis, on est allé faire un tour au concours, organisé au sein d'un salon de la grande restauration, ou toutes les grandes marques étaient venu pour faire leur promo.

Ici, 4 épreuves, 4 binômes de jury.

Bref, un concours de biérologie où toute la palette des bières françaises et mondiales est représentée. Où le travail des artisans est valorisé, où on promeut le savoir-faire, la finesse, la diversité. (humhum)

Bon bah, voilà, on n'a pas eu de chèque nous, du coup on vous propose pas de relire avant de publier, Monsieur Heineken ?

La main-mise des industriels sur la restauration

Ce concours, c'est un des piliers du contrôle du secteur hôtel - restauration - café par les grands groupes brassicoles (Heineken - Carlsberg/Kro - AB-inbev/SABMiller qui se partagent la quasi totalité du marché français et pas loin de la moitié du marché mondial).

Ainsi, on peut dénombrer les piliers suivants :

Et je ne parle pas des actions de com' grand public (pubs, partenariat festivals, H-cup...)

On ne peut pas se plaindre qu'Heineken essaie de vendre ses produits, on peut plaindre les élèves-hôteliers qui se retrouvent coincés dans cette machine de guerre.
Et on peut dire du mal de ces chefs réputés les meilleurs qui promeuvent des bières pasteurisées dans lesquelles les additifs sont monnaie courante et qui d'un point de vue gustatif sont loin de représenter le meilleur ni même le pouillième de l'éventail des saveurs brassicoles. Ça, ça me fait toujours aussi mal que quand on en avait déjà parlé il y a deux ans.

À cette machine de guerre s'oppose du côté artisanal une certaine faiblesse dans le domaine : à part les bars-restaurants et quelques restos qui mettent vraiment la bière en avant, les restos sont souvent laissés de côté dans la prospection des brasseurs artisanaux. En effet ce sont des cibles compliquées : les volumes sont peu importants, les patrons peu intéressés (notamment grâce aux piliers listés ci-dessus).

À l'heure où les microbrasseurs organisent leur union professionnelle, voici une problématique à prendre en compte : comment apporter la vision de la bière artisanale dans le milieu de la gastronomie ?
Un concours national de sommellerie de la bière ne devrait-il pas être une organisation ne relevant pas que d'un brasseur mais plutôt d'une fédération de brasseurs ?

Alors bien sûr, si c'est les petits brasseurs qui organisent, il n'y aura pas le resto-gastro gratuit pour les blogueurs. Mais honnêtement, on préfère payer.

Bonus : Rigolons avec tendance bière

On commente pas trop, ça s'en passe !
Source de l'ensemble des impressions écrans : www.tendancesbiere.fr

La vulgarisation, un métier dangeureux :
La vulgarisation, un métier dangeureu

Au bout d'un moment, c'est bien connu : les bières blondes ont le choix entre deux saveurs : saveur Heineken et saveur Affligem :
Au bout d'un moment, c'est bien connu : les bières blondes ont le choix entre deux saveurs : saveur Heineken et saveur Affligem

Toi aussi propage les fausses idées sur la bière contre lesquelles on se bat depuis des années :
Toi aussi propage les fausses idées sur la bière contre lesquelles on se bat depuis des années

Faut pas se moquer, ça a été écrit par un sourd qui n'a plus de sensation de toucher au niveau de la langue
Faut pas se moquer, ça a été écrit par un sourd qui n'a plus de sensation de toucher au niveau de la langue

Du coup le verre droit d'Heineken il est pas optimal ?
Du coup le verre droit d'Heineken il est pas optimal ?

Le thème du prochain film de Nolan : comment respecter les trois principes en même temps. Nœuds au cerveau garantis :
Le thème du prochain film de Nolan : comment respecter les trois principes en même temps. Nœuds au cerveau garantis

Recommandez cette page :

Les internautes commentent :

AL  

[site]
«

Excellent article !

Et heureux voir même soulagé de voir qu'Heineken et autres brasseries maison se soucient toujours autant du savoir faire, de la qualité ainsi et surtout de ses clients !

Hourra ! Je vais aller m'ouvrir une Corona pour fêter ça !

22/4/2016 à 15h16

BBS  

[site]
«

THANK YOU! On a bien bien rigolé.

24/4/2016 à 10h22

Soabstract  

[site]
«

Le sketch !

Vive les micro brasseries indépendantes & passionnées !

11/5/2016 à 22h08

moto  

[site]
«

sur le ton de l'humour, c'est sympa à lire ;)
merci pour cet article !

10/2/2017 à 13h36

Henri  

[site]
«

Sympa ! Ce que j'aime à votre article, c'est l'humour :)

11/2/2017 à 15h59

Reine des neiges  

[site]
«

Moi ce que j'aime dans l'article c'est la bière !

9/5/2017 à 16h55

olivier  

[site]
«

Oui la bière il n'y a que ça de vrai !

31/5/2017 à 10h14

Lee  

[site]
«

J'espère qu'un autre concours de ce type sera proposé à l'avenir. :)

27/6/2017 à 13h43

jack  

[site]
«

Une bonne bière !

31/7/2017 à 12h05

À vous de jouer...


Votre email ne sera en aucun cas affiché sur le site.